écrit par Baptiste Le Bras

LA MÉDECINE PERSONNELLE

enfouie au plus profond elle surgit lorsqu´on l´appelle avec foi

On parle de "médecine" au sens chamanique du terme, lorsque on attribue des pouvoirs de guérison à quelque chose, soit-il un élément, une plante, une pratique, un chant ou même une technique. En réalité, la médecine est à l´intérieur de nous, ce qu´on cherche c´est de la secourir et de la nourrir. C´est là qu´on parle de médecine personnelle.  

La médecine peut s´exprimer sous bien des formes et bien des manières, probablement pour autant d´êtres humains qu´il y a sur la Terre chacun possède sa médecine, propre à son UNIvers, irrévocablement unique et spécifique. Pour certains, la médecine c´est l´art, pour d´autres c´est le vent. On ne peut pas la confondre cependant avec n´importe quelle pratique "bienfaisante" ou "tranquillisante", car il ne s´agirait plus alors de médecine du point de vue chamanique. 

La médecine, c´est un état de transe, c´est à dire un état de conscience modifié où la perception sensorielle se trouve complètement altérée et les capacités de l´être passent de l´ordinaire à l´infinitude de possibilité où il n´existe ni limite, ni obstacle, ni souffrance. Cet état de transe n´est pas forcément provoqué par une substance, car de nouveau, chaque personne possède sa propre médecine, et y accède par le biais de sa propre transe.

Ne confondons pas un don, un talent, une qualité avec la médecine. 

On peut faire bien des choses qui nous connectent avec l´infini, qui nous dirige vers la foi, l´amour et la force, mais la médecine est, elle, profondément enfoui dans notre être et on ne peut souvent que la trouver par l´exercice d´un long et profond travail personnel. 

L´homme ou la femme de médecine, le shaman ou le guérisseur, généralement possède plusieurs atouts, plusieurs outils de guérison, et se connecte avec la nature et l´abondance d´expression que celle-ci peut manifester, mais il a généralement une médecine qui lui est profondément spécifique. On pourra dire que la Hutte de Sudation, par exemple, peut être la médecine de beaucoup. Oui, mais il n´existe pas une Hutte de Sudation, sinon des milliers, car chaque Hutte vibre de manière différente en fonction de son Temachtiani (conseiller - guide de Hutte). Tout comme beaucoup de personnes chantent et honorent la vie et la nature de leur voix et de leur voie, chaque chant est unique, irrépétible et propre à lui-même.

Ainsi la médecine dans son sens ancestral, chamanique, est loin d´être comparable à la médecine du point de vue occidental, car cette première connecte par l´Esprit qui inspire le souffle de la vie, pour expirer librement et libérer les obstacles qui circulent entre la personne et son propre guérisseur intérieur. 

La médecine s´intensifie avec la pratique, avec le respect qu´on lui donne: on ne la partage pas avec tout le monde, tout comme un bébé on ne le prête qu´à ceux qui sauront en prendre soin, le/la valoriser et l´aimer.

On apprend à servir au travers de notre médecine personnelle, car elle est au service de la vie et de l´amour. 

Une chose est sûre, lorsqu´on la trouve en soi, on ne doute pas d´elle, on sait au plus profond qu´elle est là, omniprésente, attentive à tout besoin. 

On ne cherche pas sa médecine personnelle, elle se manifeste lorsqu´on est prêts à la recevoir et l´honorer. On ne va pas à sa rencontre, mais elle nous trouve lorsque le moment est venu. 

Généralement, on commence à la percevoir, lorsqu´on commence à parcourir le chemin de l´humilité, de l´acceptation et de la paix véritable.

Un véritable sage ne te fera jamais dépendre de sa médecine, mais il t´aidera à manifester la tienne.

  • SSA - Facebook
  • SSA - Youtube

Baptiste Le Bras © 2020 Le Sentier de la Sagesse Ancestrale - Chambéry, Savoie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now